Faites vos bagages

© Photo : R.A.N.
© Photo : R.A.N.
A-  |  A+
C’est vrai, la rentrée c’était hier et vous n’êtes peut-être pas tout à fait d’aplomb pour parcourir à nouveau de longues distances. Mais vous oubliez la… technologie. Avant-hier un Paris – Strasbourg vous prenait 4 heures. Hier, en 2007, vous êtes passés à 2h20. Et demain, en 2016, il est prévu de vous transporter dans la capitale du Noël alsacien en seulement… 1h50.

 

Wouaouh, moins de 2 h c’est peanuts ! A ce rythme, la fatigue du voyage connais pas. Mais l’Alsace, faut-il le rappeler, c’est aussi LE dépaysement. La langue, le patrimoine bâti, les costumes, la gastronomie, tout y est différent de partout ailleurs en France. Un vrai voyage vous dit-on. Une fois franchie-la-ligne-bleue-des-Vosges vous vous retrouvez littéralement dans un autre « pays ». Où tout est sans cesse à redécouvrir.

Par exemple la belle cité de Haguenau qui fête cette année ses 900 ans. Ou Riquewihr, classée Beau village de France. En portraits croisés de déjantés des cordes vocales, soprane (masculin !) tatoué au look de bad boy et blondinet virtuose du scat tendance angel face nous vous présentons respectivement Luc Arbogast et Matskat. Ils déchirent.

Un dossier sur l’art contemporain pour les adeptes de la discipline avec passage obligé par le MAMCS mais aussi par le musée Tomi Ungerer du nom de l’enfant terrible du graphisme libertin et libertaire made in Alsace.

Et si vous venez dans le coin, faites-nous plaisir, apprenez quelques mots en elsassich ! Vous verrez, c’est craquant, truculent, musical, jouissif. La langue de la bonne humeur, de la poésie et des blagues entre copains réunis en grand comité dans l’ambiance survoltée des winstubs.

Quant aux fêtes de la Nativité, Saint Nicolas vous attend les bras grands ouverts pour de merveilleux moments sur les marchés, lors des veillées ou d’agapes inoubliables au pays de la bonne chère et des belles balades dans les cités de caractère. Ne l’oubliez pas ici c’est lui, St Nico, le vrai boss de Noël.

Une virée également au musée du bagage de Haguenau, un de nos coups de cœur, où nous avons testé non pas un cercueil de vampire à destination des Carpates mais un étui de contrebasse taillé pour voyages transatlantiques. Pile la taille !

Bel hiver alsacien, belles fêtes et belle lecture de notre magazine qui fête ce Noël sa troisième année d’existence. Bien remplie.