Du montage industriel aux arts plastiques

Shadows, réalisé en acier rouillé. © Photo R.A.N.
Shadows, réalisé en acier rouillé. © Photo R.A.N.
A-  |  A+
Accès au contenu enrichi :Vidéo
Le leader mondial des matériels de montage et de fixation développe au sein de son empire une vaste entreprise engagée dans la promotion des arts plastiques contemporains. Focus sur l'une des collections majeures de l’industriel d’outre-Rhin.

Une exposition commémorative vient rendre hommage, en Alsace, à Anthony Caro, l’un des maîtres de la sculpture britannique. Le musée Würth, dépositaire de la collection exposée, est installé dans le voisinage immédiat du siège social de Würth en France, dans la zone industrielle ouest d’Erstein.

Goddess (Déesse), réalisé en acier rouillé. © Photo R.A.N.

Goddess (Déesse), réalisé en acier rouillé. © Photo R.A.N. 

L’événement donne un aperçu de l’ampleur des acquisitions artistiques de l’entreprise qui, depuis 40 ans, a su réunir le plus grand fonds d’œuvres d’Anthony Caro (1924-2013) en Europe.

L’artiste s’était pris de passion pour l’emploi de matériaux de toutes sortes tels que des déchets et résidus d’usinage réemployés dans la réalisation d’œuvres impressionnantes par leurs proportions. On retrouve dans son parcours artistique l’influence de Picasso et de Matisse mais également de grands classiques tels que Giotto ou Donatello. L’art indien et l’art africain ont également leur influence dans ses créations.
L’exposition actuelle donne à découvrir une série des principales sculptures des années 90. The Last Judgement (Le Jugement Dernier) en particulier consiste en une installation composée de 28 stations inspirées par les conflits ayant déchiré l’Afrique et les Balkans.

Anthony Caro. Jusqu’au 4 janvier 2015

Informations

Tél : 03 88 64 74 84

En savoir +


Vidéo


Focus

La visserie qui mène à tout

Tout commence dans le Land de Bade-Wurtemberg, quand Reinhold Würth reprend à 19 ans le commerce de visserie de son père. Le tout jeune héritier ne tardera pas à donner une envergure mondiale à la maison familiale. Dans les années 1970, c’est l’acquisition d’une aquarelle d’Emil Nolde qui lui transmet le virus de l’art et c'est alors qu’il entame la constitution d’une collection phénoménale comptant aujourd’hui pas moins de 15 000 œuvres. Les musées Würth essaiment de par le monde. Celui d’Erstein, en Alsace, inauguré le 27 janvier 2008, constitue la treizième réalisation d’un réseau mondial dédié à la diffusion de l’art contemporain.